• Kaikoura, Christchurch, Arakoa - 1 au 4 jan 04

     Kaikoura – 1 -2 janvier 2004   

     C’était le jour de la promenade en mer pour aller voir les baleines.  C’était le choix de Francine et elle y tenait. Le bateau était un puissant catamaran pouvant atteindre 30 nœuds.  Nous étions confortablement et solidement attachés à nos gros sièges.  Quand le bateau accélérait, il tanguait beaucoup moins quoique ça brassait un peu à 25 nœuds dans des vagues de 10 pieds.  Quand des baleines étaient repérées par le radar, le bateau s’arrêtait pour attendre qu’elles fassent surface.  Le bateau était alors balloté par les grosses vagues et un ressac venait peu après inonder les passagers malades assis sur la plateforme extérieure à l’arrière du bateau.  Francine a ressenti le mal de mer alors que nous étions encore dans le port.  Elle avait la tête dans son sac quand elle s’est fait doucher la première fois.  Et vlan, madame la marquise était détrempée… Pour 200$, il fallait bien rire un peu.  En ce qui me concerne, j’ai vu de baleines bleues et des ocres.  À notre retour à terre, Francine a dormi quelques heures dans le VR pendant que je visitais Kaikoura à vélo.  Souper à la langouste. Épuisée par son voyage en mer, Francine s’est couchée tôt.

     https://picasaweb.google.com/102299125763853747044/9_Kaikoura?authuser=0&authkey=Gv1sRgCNr65KKbxM7HmAE&feat=directlink

     

    Christchurch  -2/3 jan

     Il faisait très beau – Nous avons pris l’autobus pour se rendre en ville, environs à 5 kms. Nous sommes allés à Cathedrale Square, le centre de tous les attraits touristiques mais rien n’était ouvert – une constante dans notre voyage en NZ.  Finalement, on s’est rendu au téléphérique pour se rendre au sommet de la montagne, Port Hills.  La vue de Christchurch était magnifique.  Nous avons commis l’erreur de redescendre à pied.   Un trajet de 45 minutes sous un soleil de plomb, sans eau et sur une pente très raide n’était pas une bonne idée.  De retour au camping vers 4 heures – petite baignade et bon souper.  La montagne avait eu notre peau. 

     https://picasaweb.google.com/102299125763853747044/10_Christchurch?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKCq4NaFhsTTpwE&feat=directlink

     

    Akaroa - 3 janvier

     Comme il faisait très beau et nous sommes allés à Akaroa.  C’est à 85 kms de Christchurch.  La route était acceptable au début mais les derniers 20 kms étaient difficiles.  La route, taillée autour de la montagne, était toute en pente et se poursuivait en une enfilade de courbes raides. Vitesse maximale : 25 km/h.  Nous avons commencé notre journée par un café et une pâtisserie.  C’est la seule ville de NZ où les français ont débarqués vers en 1840. Les noms des rues sont presque tous français et il y a même les vestiges d’un cimetière français. Les anglais se sont empressés d’acheter leurs commerces à gros prix pour se débarrasser d'eux.  C’était mieux que de leur faire la guerre! Sur le quai, il y avait des boutiques de superbes perles bleues.  On y montrait aussi la façon dont elles étaient cultivées.  Nous avons terminé notre journée par une baignade.  De retour en ville, on est allé dîner en ville. Une autre journée merveilleuse.

     https://picasaweb.google.com/102299125763853747044/11_Akaroa?authuser=0&authkey=Gv1sRgCOXyuqTb-o22BA&feat=directlink

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :